Une vue aérienne du parc de Mariemont_ Des pelouses mais surtout des arbres qui semblent immenses vus de haut et de couleurs magnifiques allant du vert clair au vert foncé, en passant par des tons bleutés ou rouge-brun

Nature - En visite au parc de Mariemont à Morlanwelz

  • 06 Novembre 2020 > 31 Décembre 2021

Hainaut

Où: Chaussée de Mariemont, 100

"Mariemont c’est à la fois, un musée dont les collections rivalisent en qualité, sinon en étendue, avec celles des plus prestigieux musées du monde et un parc somptueux, planté d’essences rares et d’arbres séculaires, aux massifs de rhododendrons et d’azalées multicolores, aux allées sinueuses qui révèlent au promeneur des paysages variés en toute saison, un havre de calme et de beauté au sein d’une région dont l’industrialisation récente ne doit pas faire oublier les origines champêtres.

Le parc de Mariemont est un des plus beaux de Belgique. Entièrement clos de murs, il couvre une superficie d’environ 45 ha, auquel il faut ajouter celle de l’allée d’accès, dite « drève de Mariemont », et des vergers attenants sur une profondeur de 35m de part et d’autre.

Il doit son origine à Nicolas Warocqué fondateur d’une célèbre dynastie d’industriels et l’un des principaux actionnaires de la Société Minière du Parc de Mariemont constituée en 1802 en vue de l’exploitation charbonnière du ci-devant domaine royal. En 1829, il acheta une portion de la forêt de Mariemont pour s’y faire construire un château et aménager un parc d’une superficie d’environ vingt-sept hectares.

Le parc actuel conserve pour l’essentiel l’aspect qu’il avait au début du 20e siècle. Le noyau en a été dessiné en 1832 par Charles-Henri Petersen sur le modèle des jardins anglais de l’époque, où une alternance subtile de pelouses, d’étangs et de massifs de frondaisons, parcourus de chemins sinueux, cherche à évoquer l’aspect naturel des sites boisés. Les agrandissements ultérieurs en respecteront le style ; les plus importants seront réalisés par Raoul Warocqué, qui y englobera notamment les ruines du château de Charles de Lorraine et le « fer-à-cheval ».
064/21.21.93