La statue de bronze de Bouddha dans le parc de Mariemont. La statue est de couleur vert-gris. Le Bouddha est assis les mains jointes en forme de sceau. 2 lanternes le protègent. Un couple admire la statue

Le Grand Bouddha - Parc de Mariemont

  • 07 Décembre 2018 > 30 Août 2019

Morlanwelz-Mariemont

Où: Chaussée de Mariemont, 100

La statue en bronze du bouddha amida reprend sa place dans le parc du domaine de mariemont

 Le Grand Bouddha (Daibutsu) de Mariemont  est un bronze japonais monumental, commandé par Raoul Warocqué lors de son voyage en Extrême Orient en 1910, pour être installé dans le parc de son domaine de Mariemont. Assis sur un trône de lotus, nimbé d’une large auréole, le Bouddha Amida unit ses deux mains en un « sceau » de méditation. Après une restauration complète, la statue est de retour dans le parc 

Le réaménagement du site et un nouvel écrin pour le Bouddha

Dans un même temps, une étude a été réalisée en vue de réaménager l’emplacement du Bouddha dans le parc. Elle devait répondre à plusieurs critères tant de conservation que de présentation. Le socle en pierre et maçonnerie a ainsi été transformé afin d’y aménager une chambre de visite permettant de contrôler régulièrement l’état de l’intérieur de la statue. La mise en place d’un abri protégeant la statue des pluies et des vents dominants semblait également nécessaire. Un concours d’idées à l’intention des jeunes architectes a été lancé en 2007 par le Ministère de la Communauté française en association avec le Musée. Il a été remporté par Aurore Géradon et Audrey Rasquinet, Architectes (Bellaire), qui ont proposé pour l’occasion une structure sobre en acier Corten, qui s’intègre parfaitement dans la végétation du parc. Les travaux ont été réalisés par l’entreprise ‘Créer, Rénover, Construire’ s.a. (Couvin).

Les abords du site ont également été repensés. Le Ministère de la Région wallonne (Direction générale opérationnelle de l’agriculture, des ressources naturelles et de l’environnement – Direction des espaces verts), gestionnaire du parc, a établi un projet de plantations appropriées qui seront installées dès cet automne, lorsque la statue aura repris place sur son socle. Des prunus à la floraison précoce, des azalées taillées en vagues et des érables dont le feuillage prend à l’automne une teinte d’un rouge profond créeront bientôt autour du Bienheureux un écran végétal variant au cours des saisons. La réhabilitation complète du site se poursuivra ensuite avec la restauration des lanternes en bronze et en pierre, prévue pour 2011. Le musée espère ensuite que les fonds seront réunis pour entreprendre la restauration de la statue de Kannon et celle du torii.

064/21.21.93