Une affiche avec deux photos représentant les oeuvres des deux artistes exposés + informations

Exposition "Corpi leggeri, cose mentali" à Thuin

  • 19 Octobre 2019 > 02 Décembre 2019 14:00 > 18:00

Thuin

Où: Ferme du Pont de Bois - rue Diale Colas, 5

La galerie Ephémère organise du 19 octobre au 2 décembre 2019 une exposition en duo d'Olivier Gilet (peintures, techniques mixtes) et d'André Fromont (Photos, images).  Le titre de l'exposition est "Corpi leggeri, cose mentali".  

ANDRE FROMONT

"Autodidacte, artisan atypique, transformateur rebelle, mixeur-juxtaposeur, André Fromont a poussé ce que vous pourriez imaginer être son éthique jusqu’à une sorte de musicalité qui, bien qu’elle soit intime, n’est pas moins évidente dans la sur-réalité de la rupture que dans la sérénité de la guérison. " Ghislain Olivier

Dans cette exposition "corpi leggeri, cose mentali", André Fromont répond aux peintures d'Olivier Gilet par des formats carrés, des diptyques, des séries de photographies instantanées disposées comme une histoire à se raconter. Tout est poussières, mystère, inconscient, flou, hypnoses, lumières...

Beaucoup d'images sont de forme carrée, même quand la photo est le mixage de deux ou de plusieurs images avec introduction de différentes impuretés (poussières, écorchures, lumières ou couleurs parasites...). Le hasard, les erreurs, les synchronismes ont été invoqués pour le surprendre, pour vous surprendre, pour visiter son intériorité et pour dramatiser le résultat de ce que vous allez découvrir.

OLIVIER GILET
Ce monde, que nous avons détissé longuement et avec un lugubre acharnement, il nous incombe maintenant de le retisser avec patience, respect et humilité, et pourquoi pas, avec
Le monde devient poreux, nature, races et genres s’interpénètrent, tout se dilue, se délite et se déforme. La série que je présente ici a pour titre Metamorphosis. Il s’agit de continuer mon
travail sur la transformation du monde et ses excès. Dilution, confusion, métissage, hybridation, intelligence artificielle et réalités virtuelles deviennent la norme. J’aborde cela avec
un langage baroque, avec un mélange de pratiques, mêlant art digital et peinture traditionnelle.


Et je reste persuadé que de faire face à ces changements avec des outils « joyeux » est notre seule chance de sauver ce monde. Je crois aux vertus subversives de la joie et de l’extase au
sens dionysiaque du terme (ex-stasis).

Vernissage - 19.10.2019 - 18h00

Ouvert du mercredi au dimanche.

A Thuin - La Maladrie

071/51.00.60