Spectacle. Une scène où deux hommes débattent de l'orthographe. Uncarbu, l'autre pas. Enchemises à carreaux pour l'un, bleu ciel pour l'autre. Elles pendent sur le pantalon. Derrière eux, un fond noir

La convivialité

  • 14 Novembre 2017 > 17 Novembre 2017

Fleurus

Où: Ferme Martinrou - Chaussée de Charleroi, 615

L’orthographe, plaisir pour les uns, chemin de croix pour les autres, est un sujet qui déchaîne les passions.
Toute tentative de réforme suscite des réactions indignées. Et pourtant, la liste de ses absurdités est longue et bien de ses règles sont le fruit d’une évolution chaotique :
pourquoi un t à édit ou bruit (comme dans éditer ou bruiter), mais pas à abri ? Pourquoi un f à persifler et deux à siffler ? En 1804, Stendhal écrivait déjà que « l’orthographe est
la divinité des sots ».


Dans une conférence-spectacle drôle, ludique et décalée, Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, tous deux professeurs de français, nous font découvrir les petites histoires à l’origine de la complexité de l’orthographe, défiant souvent toute logique. Ils s’autorisent sur elle un regard critique en dénonçant son pouvoir discriminatoire et chamboulent nos idées bien ancrées par leur vision limite iconoclaste de cette citadelle inébranlable.


Que l’orthographe soit votre fierté ou votre cauchemar, vous rirez beaucoup lors de leur démonstration et ne pourrez que vous interroger sur ses bizarreries et sur la pertinence de l’ériger en dogme. Leur approche farfelue de l’accord du participe passé va vous faire changer d’avis sur l’écriture et son cortège d’exceptions et le débat qui suivra le spectacle ne manquera pas d‘être animé !
Une création de la Compagnie Chantal et Bernadette
En coproduction avec le Théâtre National et le Théâtre de l’Ancre

Dans le cadre des tournées Asspropro

071/81.63.32