Le musée de la photo. 2 grands bâtiments. L'un en briques rouges, toits en pente fenêtre style d'églises. L'autre récent, moderne, en béton très clair, de grandes baies vitrées, sur 2 hauteurs. Les toits sont plats. A l'avant plan, des pelouses

Expositions d'octobre au Musée de la Photo

  • 04 Octobre 2017 > 03 Décembre 2017

Mont-sur-Marchienne

Où: Musée de la Photo - Av. P. Pastur, 11

 
© Stéphane Couturier

STÉPHANE COUTURIER
30.09.17 > 03.12.17

"..." L’architecture, qu’elle soit classique ou moderne, l’histoire, l’humain sont autant de facettes du travail de Stéphane Couturier.
Ses photographies aux formats imposants sont celles d’étapes intermédiaires figeant le temps d’une mutation architecturale, autant que les strates composant une histoire dont chaque fragment vient témoigner." ........"

Océan Atlantique, 2013
© Alexandre ChristiaensImage 8 of 18 / Alexandre Christiaens

RÉSEAU CRISTALLIN
30.09.17 > 03.12.17

"..."Ce ne sont pas des photographies de voyages qu’Alexandre Christiaens livre mais les photographies d’un voyageur. 
Habité de l’ailleurs, de la vague et des océans qu’il photographie depuis le bateau, mais aussi des éléments, filets et roches auxquels répondent l’échine d’un chien, la tension d’un dos, l’épaule d’une femme. 
Chantiers marins, grottes, temples et fronts de mer composent ce voyage photographique, ce Réseau cristallin où se mêlent l’histoire et la réalité comme des légendes à chaque fois racontées. "..."

© Anne-Sophie Costenoble / 44 gallery

Anne-Sophie Costenoble
L’HEURE BLEUE
30.09.17 > 03.12.17

L’heure bleue, c’est l’heure que je préfère. Un temps incertain, un « entre deux ». Un fragile moment où les couleurs deviennent sourdes, où les sensations sont exacerbées. Une invitation à l’errance, à la rêverie, aux murmures. Parfois on vacille...
Anne-Sophie Costenoble

Avec l’heure bleue, Anne-Sophie Costenoble nous emmène dans un monde d’apparence onirique qu’elle fixe et donne à voir, à contempler, un monde de silence propice à l’introspection.

Ses photographies contemplatives, comme en suspens, mêlent et font s’entremêler des instants ordinaires, fragiles, de l’ordre du merveilleux et du poétique.

l

071/43.58.10